Le dispositif en vidéo

Visionnez ici la vidéo du dispositif. Cette vidéo montre le dispositif à l’état de prototype.

Publicités

Discours et niveaux de lecture

L’aventure, dont la quête principale est de redécorer un monde tout gris, est pensée avec plusieurs niveaux de lecture.

Au sein de l’aventure, le visiteur appréciera de trouver des informations sur les meubles et objets où sont représentés les dragons. Les enfants quant à eux découvriront le musée et ses collections de façon dynamique et impliquée à travers la quête des dragons. Ils pourront notamment comprendre l’origine des éléments décoratifs à travers la thématique des dragons.

Cette aventure permet de découvrir également une autre vision de l’art, une vision cybernétique, qui considère la création artistique comme l’un des plus hauts niveaux de traitement de l’information de l’humanité avec la science et la philosophie. Comme les calques superposés d’une création infographique, les oeuvres d’arts sont des objets ayant plusieurs couches informationnelles complexes imbriquées (cf. Anime Experiment Lain).
Dans ce dispositif, transversal à l’ensemble du musée, nous prenons au pied de la lettre la proposition «mémétique» du généticien Richard Dawkins où les idées et les concepts sont observés comme des entités vivantes qui se servent des humains pour se propager et se reproduire (ce qui rejoint les concepts de «plasmes» chez Philippe K.Dick dans son roman S.i.v.a. ).
Ainsi, en visitant le musée des arts décoratifs, on s’aperçoit qu’il existe des entités informationnelles archétypales qui traversent les âges en se reproduisant à travers les œuvres d’art. En particulier des créatures hybrides comme les chimères, les anges, les dragons …
A travers ce dispositif, nous essayons de sensibiliser le public à la création artistique, en l’incitant à identifier et à reproduire des archétypes artistiques emblématiques : s’il n’y a plus d’humains pour perpétuer leur existence à travers les arts, ils meurent.

L’objectif est que tout ce qui est décrit ci-dessus soit vécu de manière intuitive lors de l’expérience…

Exemple de fiche pédagogique

En complément des visites faites par des scolaires, des fiches pédagogiques pourront être proposées aux enseignants pour une exploitation pédagogique en classe. La richesse du thème permet d’aborder des disciplines diverses et peut se décliner suivant l’âge des élèves concernés. On peut envisager en français un travail autour d’albums ou de textes sur le thème des dragons, en sciences on peut se lancer dans une étude de la biologie du dragon, étudier par quels mécanismes il pourrait cracher du feu, on peut étudier les dragons à travers l’histoire, s’intéresser à leur pays d’origine…
Nous avons choisi ici de vous présenter une ébauche de fiche pédagogique présentant une activité mathématique pouvant être menée en cycle 3 (du CE2 au CM2) et au collège.

A partir de l’œuvre suivante :

Description : Cadre en bronze en forme de fenêtre gothique à double ogive, terminés à la partie supérieure par un galbe muni d’un anneau entre deux pinacles et à la partie inférieure par un cul de lampe orné de deux dragons ; contient un calendrier mensuel. France 1835/1850.
Etape 1 : découverte, observation
• De quoi s’agit-il ? Quel mois est représenté à votre avis ? Justifiez.
Etape 2 : lancement de la situation problème complexe
• Maintenant que nous savons qu’il s’agit du mois de décembre, comment pourrait-on faire pour savoir de quelle année précisément ?
• Une fois que les élèves ont déterminé qu’il faut prendre un repère associant une date et un jour (exemple le 25 décembre de cette année là était un mercredi), chercher quel outil utiliser (vieux calendriers datés ou calendrier perpétuel en ligne du type de http://actu63.free.fr/perpetuel.htm ou donner 1935 reconstitué à l’aide du site et leur demander de déduire) 1839, 1844 et 1850 sont 3 années possibles dans l’intervalle donné dans la description de l’œuvre.
Etape 3 : prolongements possibles
• Voir ce qu’il se passe les années bissextiles.
• Comment reconnaît-on une année bissextile ?
Rechercher l’information :
Depuis l’instauration du calendrier grégorien à la fin du XVIème siècle, sont bissextiles les années :
– soit divisibles par 4 mais non divisibles par 100
– soit divisibles par 400
Travail sur les critères de divisibilité par 4, et les autres…